Et si on s’écoutait soi-même ?

Fais pas ci, fais pas ça, tu devrais faire comme ça, mais quelle idée…

Toutes ces phrases, nous les avons toutes et tous entendu au moins une fois dans notre vie.

Essayez de vous remémorer ce moment, où vous avez parlé d’un projet, d’une envie, que vous vous êtes livré et que vous avez eu en face de vous une personne assez négative (ou réaliste comme ils se nomment eux-mêmes). Quelle a été votre réaction et votre ressenti à ce moment-là ?

Ah. 
Ça fait mal ? 
Et oui. 

Ça n’a pas été un moment agréable. Arriver frais, pleins d’ambitions, de rêves et d’espoir et tout s’effondre en quelques minutes, car quelqu’un vous ramène à la « réalité ». 
Mais quelle réalité ? Quelle est vraiment la limite de la réalité ?

Charles Aznavour, vous connaissez ? Personne ne croyait en lui à ses débuts. Yves Montand en personne lui a même refusé la chanson « J’me voyais déjà » qui fut pourtant l’un de ses plus grands succès. Vous imaginez s’il avait arrêté face à ces nombreux échecs, s’il avait baissé les bras ? Et des histoires comme celle-ci, il en existe un bon lot.

Alors pourquoi pas vous ?

Et si pour une fois, on arrêtait de se focaliser sur l’avis des autres et de plutôt s’écouter soi-même

Et même si vous échouez, vous aurez au moins le mérite d’avoir essayé non ?

La plupart des personnes qui auront tendance à vous sous-estimer ou à critiquer vos projets sont souvent celles qui ont elles-mêmes échouées ou qui n’ont tout simplement jamais rien tenté de leur vie.

Alors lancez-vous ! 

Et si vous avez tout de même peur de la critique et du regard des autres, ne dites rien à personne. Sélectionnez qu’une ou deux personnes de confiance, qui vous encouragent quoi qu’il arrive et ne dites rien à personne d’autres.

Comme ça, si vous réussissez vous n’en serez que plus fier, et si vous échouez, vous serez le seul à le savoir, personne pour vous dire « je te l’avais dit » et vous plomber encore plus le moral.

On est jamais mieux servi que par soi-même

C’est parfois dur à admettre, mais parfois, nous sommes mieux seul que mal accompagné. 

Nous avons beau aimer notre famille, nos amis, notre chéri(e), parfois, ils ne sont pas toujours de bons conseils et peuvent nous faire du mal sans même s’en rendre vraiment compte. 

Il vaut mieux faire les choses dans son coin, de son côté et ne sortir au grand jour qu’une fois que la réussite pointe le bout de son nez, vous éviterez des disputes et des baisses de motivation 😉