Japan Adventures #1 : Tokyo
Hello tout le monde,

Pour ceux et celles qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans avoir que début Décembre, je suis allée passer 15 jours au Japon. Bien que ce ne soit pas LE pays qui m’attire le plus à la base, ce fût une expérience très enrichissante, et le voyage vaut vraiment la peine.

Afin de vous parler au mieux de cette grande aventure, j’ai décidé de découper mon récit en 3 parties :

  1. La première sera entièrement consacrée à la ville de Tokyo
  2. La seconde aux différentes autres villes que nous avons pu voir durant ce séjour
  3. Et en enfin la dernière partie se penchera sur la culture japonaise

Ce premier article, vous l’aurez donc compris, est dédié à Tokyo !

Tokyo, la ville de la démesure

Avant mon voyage, j’avais du mal à réaliser que j’allais me rendre au Japon. Je voyais souvent à la télévision des reportages sur Tokyo, et pour moi c’était inimaginable comme endroit… Va savoir pourquoi.

Pour moi, Tokyo, c’était tellement un autre monde sur de nombreux points, j’avais du mal à m’imaginer, moi petite grenobloise, au milieu de toute cette immensité.

Lorsque j’ai mis les pieds à Tokyo pour la première fois, c’était dans le quartier de Shibuya, l’un des plus connus de la ville. Vous savez, ce fameux carrefour, avec le plus grand passage piéton du monde… Je me suis retrouvée là… en plein milieu. La claque !

Tokyo est bien comme je me l’imaginais : grand, démesuré, coloré, un monde différent du nôtre.

Et pourtant, de façon tout à fait étonnante, je ne me suis pas sentie oppressée ou autre. Moi qui n’aime pas trop les mouvements de foule, le monde et la ville, j’avais peur de me sentir perdue. Je me sens beaucoup plus mal en plein centre ville de Lyon qu’à Tokyo… Pourquoi ?
L’organisation des japonais est complètement dingue… Je vous en parlerai dans le troisième article consacré à la culture et aux japonais, patience 😉

Ce qu’il faut faire et voir absolument

Une fois immergée dans cette grande ville, nous avons la forte envie d’en voir plus et de découvrir jusqu’où le Japon peut nous surprendre.

Si je devais citer 3 endroits à voir et à faire absolument, je dirai :

Le quartier d’Akihabara

Le quartier électronique (geek) de Tokyo. Et pourtant, je ne suis pas du tout fan de jeux vidéos, manga et compagnie, mais ce quartier est un vrai délice et on y prend vite goût.

Le décor de cet endroit est impressionnant. On se retrouve comme téléporté dans un autre monde, totalement irréel. La musique japonaise qui résonne dans les rues, des écrans géants, des affiches de manga sur tous les building… J’étais à la limite de vouloir me déguiser en Mario !

Le quartier de Shibuya

Outre l’endroit parfait pour faire du shopping, c’est le quartier culte de Tokyo : le célèbre passage piéton mais aussi la statut du célèbre chien Hachiko. Vous en avez forcément entendu parlé ou vu le film avec Richard Gere, Hatchi.
Hachiko accompagnait son maître Hidesaburo Ueno tous les jours à la gare de Shibuya et l’attendait le soir, à son retour du travail. Hidesaburo Ueno est décédé sur son lieu de travail et n’est donc jamais redescendu du quai. Hachiko a cependant continué de l’attendre tous les soirs à la gare de Shibuya pendant dix ans jusqu’à sa propre mort.

Une belle histoire de fidélité à laquelle les japonais ont souhaité rendre hommage avec cette statue à l’effigie du chien, près de la gare.

Le Parc Ueno

Ce joli petit endroit est un vrai havre de paix et très sympa pour se balader. Vaste jardin public, vous y trouverez des temples, un zoo ainsi qu’un étang. Au printemps, il doit être encore plus appréciable, pendant la floraison des cerisiers.

Ce que j’ai aimé/moins aimé

J’ai particulièrement apprécié la propreté des rues à Tokyo. Je reviendrai dessus dans le troisième article.

Bien qu’il y ai un nombre incroyable de personne qui traine dans les rues de Tokyo, j’ai trouvé ceci relativement « calme » et agréable.  Nous avons l’habitude en France des villes comme Paris ou Lyon où tout le monde se bouscule, est en retard, cette sensation d’oppression. Tokyo est tout le contraire. De mon ressentit en tout cas.

J’ai également beaucoup apprécié les différences flagrantes entre les quartiers : le quartier Geek, le quartier des affaires, le quartier des Cosplay, le quartier shopping, etc… En passant de l’un à l’autre, vous changez totalement d’ambiance, de monde, de fréquentation. C’est assez impressionnant.

Ce que j’ai cependant moins apprécié, c’est sans aucun doute le métro. Je ne suis déjà pas fan du métro en France, mais le Japon c’est pire.
Si en terme d’organisation, les japonais ont mille ans d’avance sur nous, eux, ils n’ont clairement pas peur du monde dans le métro. Tant que ça rentre, ça rentre !
Quitte à se retrouver la figure collée contre la vitre de la porte, ça passe (histoire vraie, ça m’est arrivé une fois, mais je vous épargnerai cette photo insoutenable)

Je vous l’accorde, cette image n’est pas du tout représentative…

Mes conseilsL’autre difficulté et qui m’a parfois un peu dérangé, c’est que les japonais sont encore moins doués que nous, les français, en anglais ! Oui, ça existe.
C’est parfois difficile de communiquer avec eux, ça fini souvent en langage des signes. C’est souvent assez drôle selon votre interlocuteur, parfois agaçant quand celui-ci ne veut faire vraiment aucun effort. Mais c’est aussi ce qui fait la beauté d’un voyage : la communication, quelque soit la difficulté.

  • Passez un maximum de temps à Tokyo : dans mon prochain  article je vais vous parler des autres villes que nous avons visité. Mais j’ai un regret : ne pas avoir passé plus de temps à Tokyo et vivre la vraie vie japonaise. Nous l’avons fait sur les 3 derniers jours et ça a été l’un de mes moments préférés. Visiter c’est bien, mais vraiment, la ville de Tokyo a elle toute seule est un délice.
  • Achetez le Japan Rail Pass : il coûte un peu cher à l’entrée, mais à la fin du séjour vous êtes gagnant. Il vous permet de prendre la majorité des transports sans « payer ». Ce qui est relativement sympa, le métro japonais suivant où vous vous rendez, coute plus ou moins cher.
  • Dormez dans des Airbnb et non à l’hôtel (sauf en hôtel capsule, c’est à testé une fois dans sa vie, c’est très drôle)
  • Prenez des bonnes chaussures : Tokyo c’est grand et il y a énormément de choses à voir, et donc beaucoup de marche à pied.

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment apprécié la ville de Tokyo. Je pense que si j’en ai l’occasion, j’y retournerai mais je ne resterai vraiment qu’à Tokyo et vivrai à la japonaise le temps de deux ou trois semaines.

La suite au prochain épisode 😉